Regard Prospectif : propositions, actions

1. Obstacles économiques : De nombreuses femmes nigérianes n’ont généralement pas le pouvoir économique nécessaire pour participer pleinement à la prise de décision. Certains suggèrent que les femmes manquent souvent des ressources financières nécessaires pour participer pleinement au leadership et à la prise de décision. A noté que les circonstances des relations de marché capitalistes au Nigéria ont laissé aux femmes peu de temps et peu de ressources pour la participation politique. Mais si les femmes sont pleinement éduquées et dotées d’emplois et d’entreprises, elles peuvent obtenir les ressources nécessaires pour se présenter à un bureau politique de tout type dans le pays.

2. Obstacles structurels : il existe également d’autres résistances internationales et locales et des obstacles structurels à la participation des femmes à la prise de décision si certains de ces obstacles sont levés, les femmes peuvent participer efficacement aux processus de prise de décision au Nigeria

3. Stéréotypes de genre : Cela implique des stéréotypes de genre sociétaux et systémiques enracinés, qui empêchent souvent les femmes de participer à la politique en raison des stéréotypes de genre et un manque de soutien à la maison et au travail sont quelques-unes des principales causes de la sous-représentation persistante parce que certains les femmes sont qualifiées de prostituées ou trop ambitieuses ou trop fortes parce qu’elles font de la politique.

4. Résistance des hommes : la résistance des hommes et leur non-préparation à partager le pouvoir politique et les processus de prise de décision avec les femmes constituent un défi majeur, mais si les hommes peuvent être davantage éduqués sur les raisons pour lesquelles les femmes devraient être entraînées et également avoir la possibilité de s’impliquer dans la prise de décision contribuera grandement à impliquer les femmes.

5. Changer les normes culturelles à travers des campagnes médiatiques et l’éducation ;

6. Programmes d’autonomisation des femmes par la formation ou le mentorat ;

7. Surveiller l’équité et le déroulement des élections ;

8. Plaidoyer pour une action positive de la part de l’État.

9. La violence lors des élections, y compris contre les femmes candidates, doit être désapprouvée à tous égards.

10. Mener des campagnes de sensibilisation et de prise de conscience communautaires pour encourager la prévention des VBG

Afficher en French FR English EN Portuguese PT