Indicateur 9 : Femme, Paix et Sécurité

Femme et défis sécuritaires

Les femmes et consolidation de la paix

S’agissant des perspectives pour assurer la consolidation de la paix, un certain nombre d’actions doivent être prises pour relever les défis auxquels la Mauritanie pourrait faire face en termes de partenariat avec les acteurs nationaux et les PTF notamment dans la prévention des conflits mais aussi mettre l’accent sur le Nexus humanitaire-Développement-Paix.

Les défis dans les situations de crise et de résilience pour les femmes mauritaniennes sont :

 d’assurer la protection des femmes et des Filles en zone rurale, faciliter leur accès à l’aide humanitaire en cas de catastrophes naturelles dues au changements climatiques et/ou d’origine humaine, les déplacements forcés et autres situations les rendant vulnérables.

L’État mauritanien en situation de paix actuelle devra également veiller à promouvoir le rôle des femmes dans la prévention et résolution des conflits, et soutenir les mécanismes de la consolidation de paix et de sécurité conformément à la résolution 1325 du Conseil de sécurité dont le plan d’action a été adopté en Avril 2021 par l’entremise de son ministère des Affaires sociales.

De même la Direction générale des politiques et stratégies de développement (DGSPD) du ministère des Affaires économiques et de la promotion des secteurs productifs qui est un ministère de tutelle de l’ensemble des PTF se veut aussi un espace d’échanges et de dialogues entre les acteurs au niveau national impliqués dans le domaine de la consolidation de la paix en Mauritanie.

Depuis 2020 la Mauritanie est éligible aux Fonds de consolidation de la paix (PBF) et désormais, le partenariat entre le Gouvernement et le Secrétariat du fonds de consolidation de la paix PBF du Système des Nations Unies est établi, opérationnel et  ambitionne de mettre en place un Réseau national de la société civile pour la consolidation de la paix en Mauritanie. Ce réseau visera à faciliter une approche concertée, coordonnée et cohérente dans la mise en œuvre inclusive des priorités de consolidation de la paix en synergie avec la société civile particulièrement avec les femmes et les jeunes. Il s’agit d’appuyer, de soutenir les actions de résiliences des femmes dans les situations de catastrophes naturelles: fournir une assistance humanitaire aux femmes et les protéger lors des catastrophes naturelles, en particulier dans les zones rurales.

Présence des femmes au niveau des FDS

Concernant les Femmes dans les forces de défense sécuritaires, malgré que la Mauritanie a ratifié de nombreux instruments régionaux et internationaux et des déclarations d’intention, force est de constater que la Mauritanie affiche une faible performance sur la prise en compte de la dimension genre au sein des structures nationales de sécurité. Que ce soit au sein de la police ou de la gendarmerie, les femmes occupent principalement des postes subalternes sans véritable pouvoir d’influence ou de décision. Elles restent cantonnées à des positions sexospécifiques. Les postes de responsabilités sont rarement occupés par les femmes, sauf quelques cas minoritaires au sein de la police. La faible représentation des femmes au sein des forces de sécurité est principalement due à l’existence de préjugés et une perception négative  des mauritaniens sur la femme en uniforme

Cependant une étude des Nations Unies pour la drogue et le crime (ONUDC)  est  en  cours et va permettre d’obtenir des  données actualisées et pertinentes et de connaitre les obstacles et les opportunités pour la Mauritanie relativement à la thématique.

Présence des femmes dans missions de Paix

Dans ce domaine il s’agit  plutôt de perspectives :

Prendre toutes les mesures de prévention et de protection nécessaires pour lutter contre les différentes formes de violence faite aux femmes lors des conflits armés et dans les situations post-conflictuelles, d’occupation étrangère, de déplacement forcé et autres formes de catastrophes causées par l’homme, comme l’agression sexuelle et la traite des personnes.

L’État veillera également à promouvoir le rôle des femmes dans la prévention et  la résolution des conflits, pour assurer  la consolidation et le maintien de la paix et l’instauration de la sécurité dans le pays

Femmes : actrices et vectrices de conflits

La consolidation de la paix en Afrique de l’Ouest et le Sahel est la responsabilité de tous. Il est désormais reconnu que la participation des femmes dans le processus de paix, dans la prise de décision politique est systémique. En Mauritanie, les femmes sont confrontées à de multiples obstacles à leur inclusion économique et sociale. En raison de normes sociales profondément enracinées, les filles et les femmes mauritaniennes sont confrontées à de grandes inégalités au sein du ménage, dans le marché du travail et dans les institutions. Cependant il n’en demeure pas moins qu’a l’instar des femmes africaines de la sous-région elles deviennent aujourd’hui incontournables pour jouer leur rôle dans différents domaines, notamment celui de la prévention des conflits et la consolidation de la paix et dans la mobilisation des jeunes pour aider à faire face aux problèmes de paix et de sécurité que la société rencontre tels que le terrorisme, l’extrémisme violent, les conflits communautaires, le changement climatique, la migration clandestine et son cortège de violence qui sont des défis qui dépassent désormais la capacité de réponse de l Etat. Ils ne peuvent être abordés et traités qu’à travers une participation inclusive avec des visions partagées et des approches coordonnées.

Afficher en French FR English EN Portuguese PT