Indicateur 8 : Protection

Protection des droits fondamentaux des femmes et des filles

Suite aux recommandations de l’EPU 2012, la République du Bénin a mené plusieurs actions pour une meilleure jouissance du droit des femmes parmi lesquelles :

• la création de centre d’écoute et d’assistance juridique dans les Centres de promotion Sociale

• l’adoption de la loi 2013-01 du 14 Août 2013 portant Code Foncier et domanial en République du Bénin.

Cependant, la femme béninoise continue de ne pas jouir pleinement de ses droits. En fait, le Bénin n’a pas encore une loi sur la parité. La société civile béninoise a pu obtenir une proposition tendant à la parité qui est réintroduite à l’Assemblée Nationale. Les organisations de la société civile poursuivent le plaidoyer pour une effectivité de la parité. La question de la promotion de la gente féminine ne semble pas préoccuper le gouvernement.Beaucoup reste donc à faire pour qu’au-delà de pesanteurs socioculturelles, les femmes jouissent pleinement de leurs droits.

Violence basée sur le genre

Selon les statistiques de l’Observatoire de la Famille, de la Femme et de l’Enfant (OFFE), de 2016 à 2021, on a noté 33 268 cas de VBG pris en charge au niveau des structures de prise en charge des femmes et filles victimes. Au Bénin, en 2019, 8177 cas de VBG ont été pris en charge. En 2020, 9874 cas et en 2021, 10637 cas. On note donc une progression des chiffres.

Violences symboliques

Personnes déplacées internes

Afficher en French FR English EN Portuguese PT