Indicateur 8 : Protection

Protection des droits fondamentaux des femmes et des filles

Violence basée sur le genre et violence sexuelle

Les réseaux des OSC de la protection des femmes et des filles

Association des femmes chefs de familles sont présentes

Violences symboliques : En Mauritanie les violences symboliques existent et résultent des comportements sexo-spécifiques ou une forme de violence peu visible et non physique, qui s’exprime à travers les normes sociales les traditions ancestrales coutumières, ou culturelles.

 Dans nos sociétés à ce jour dans toutes les communautés l’homme ou  le garçon  reste dominant à travers son éducation par rapport  à la femme ou  la fille. « A chacun sa place qui  lui sied  au sein  de communauté » inégalité entre l’homme et la femme. Les communautés n’accordent pas les mêmes chances aux garçons qu’aux filles.  Par exemple on retrouve souvent cette inégalité du dominant (garçon) sur le dominé (la fille) est acceptée au sein du noyau familiale même si les parents sont des intellectuels, c’est l’héritage culturel et la religion qui restent la référence.

D’autres exemples pour certaines femmes, elles ne sont pas autoriser par leurs mari à travailler  ou  a mener des activités dans le domaines public, la femme est seulement faite pour rester à la maison pour les taches  qui lui  incombent comme entretenir, veiller , éduquer les enfants.

Souvent elles ne peuvent aller à l’école faute d’économies de la famille, elle sera la première sacrifiée au dépend du garçon. Le sort qui pourrait lui être réservé sera le mariage précoce   

 Ces différents exemples de violences symboliques peuvent causer des frustrations de certaines femmes, de l’image que se fait la femme d’elle-même, le manque de confiance en soi et d’une prise de conscience par rapport à l’importance de son rôle social et politique.

Ce qui se répercute sur le mental psychique  de la femme comme un type de violence car privée  de ses droits  les plus  élémentaires.   

Afficher en French FR English EN Portuguese PT