Indicateur 5 : Résolution 1325

Plan d’action national : conception

Dans le processus de la 3ème  génération du Plan d’action de la Résolution 1325, le Mali a adopté une approche innovante et inclusive. Sous ce rapport nous pouvons retenir les points ci-dessous  :

  • Aspect participatif et inclusif dans l’élaboration de la 3ème  génération du Plan d’action de la Résolution 1325
  • L’implication des acteurs de la base au plus haut sommet de l’Etat
  • L’implication de 15 ministères sectoriels, des organisations de la société civile qui travaillent sur la thématique Femmes Paix et Sécurité ainsi que des partenaires techniques financiers.
  • La 1ère et la 2ème génération du Plan d’action national étaient sur une durée de 3 ans, l’innovation pour cette 3ème génération s’étend sur 5 ans. Cette durée va permettre de travailler significativement sur la thématique des femmes
  • Prises en compte de cibles et thématiques émergentes par la 3ème génération du Plan d’actions national (Migration, extrémisme violent, santé sexuelle et reproductive et l’engagement des jeunes et garçons).

Les défis auxquels le Plan d’action national est confronté sont :

  • L’insécurité
  • Insuffisance de ressources humaines qualifiées
  • Insuffisance de ressources financières
  • La création de nouvelles régions
  • Les pesanteurs socio-culturelles

Mise en œuvre

Le Plan d’action national est entrain d’être mis en œuvre sur l’ensemble du territoire national.

Sur le plan institutionnel, nous avons :

  • Un Comité national de suivi
  • Comité de pilotage d’appui sur les opportunités de financement
  • Unité technique de gestion
  • Comités régionaux Genre

 Les défis auxquels la mise en œuvre du plan d’actions national est confrontée sont :

  • L’insécurité
  • Insuffisance de ressources humaines qualifiées
  • Insuffisance de ressources financières
  • La création de nouvelles régions
  • Les pesanteurs socio-culturelles

Mobilisation de ressources

Il y a des partenaires techniques et financiers qui appuient la mise en œuvre de ce plan, notamment l’ONU FEMMES, l’Unité Genre de la MUNISMA, les ambassades (Norvège, Suède, Canada…)

L’insuffisance des ressources pour la mise en œuvre du plan reste un réel défi à relever.

Vulgarisation

Le Plan d’action national est entrain d’être vulgarisé sur l’ensemble du territoire national.

A ce jour, nous avons 7 Plans d’actions régionaux et 15 Plans d’actions communaux. Chaque Plan prend en compte les spécificités et les besoins des femmes au niveau local.

Les défis et obstacles sont :

  • L’insécurité
  • L’insuffisance de ressources humaines qualifiées
  • L’insuffisance de ressources financières
  • Les pesanteurs socio-culturelles

Engagement de l’État

L’un des aspects innovants de ce Plan est qu’il est paraphé par le Premier ministre et il implique 15 ministères sectoriels. Il est ouvert aux autres départements ministériels. A la lumière de ces informations, on peut dire que l’État est suffisamment engagé pour la mise en œuvre effective.

S’agissant des défis, ils sont nombreux. On peut en retenir :

  • L’insuffisance des ressources financières
  • La méconnaissance de la Résolution 1325 par les cadres de l’administration
  • L’insécurité grandissante
  • L’instabilité politique
Afficher en French FR English EN Portuguese PT