Indicateur 4 : Dynamiques organisationnelles, leadership et transition générationnelle

Organisations féminines, réseaux et plateformes de femmes : réalités, forces et faiblesses

Nous notons dans l’environnement de la société civile notamment de femmes plusieurs organisations dynamiques :

  • Le groupe Fifty-Fifty
  • Uman Tok Sierra Leone
  • Les femmes contre la violence et l’exploitation
  • Mouvement des femmes en crise
  • Développement des femmes de Muloma
  • Fondation Haja Fatu
  • Autonomisation des femmes à la base
  • Girl Child Network Sierra Leone

Il s’agit là des principales organisations de femmes, dont le nombre n’est pas limité, mais qui ont joué un rôle majeur dans la promotion des femmes au fil des décennies, malgré les défis.

Atteindre l’égalité des sexes reste un défi en Sierra Leone. Les femmes ont un accès limité au pouvoir de décision, ainsi qu’à l’accès et au contrôle des ressources.

À l’heure actuelle, malgré les changements législatifs qui ont renforcé la protection juridique des femmes, celles-ci continuent de subir des pratiques discriminatoires. Le droit et la position sont largement contigus au droit coutumier et au groupe ethnique auquel elles appartiennent. Sur la base de ces faits, des organisations de femmes, des plates-formes et des réseaux ont vu le jour au cours des dernières décennies pour permettre aux femmes de posséder et d’avoir des centres d’autonomisation dont le but est de créer des espaces sûrs pour que les femmes puissent s’engager dans le dialogue, améliorer leurs compétences, élever leur voix et se concentrer également sur la construction de relations professionnelles et les valeurs de collaboration. 

Leadership des femmes

Les femmes représentent 52 % de la population totale de la Sierra Leone mais occupent moins de 20 % des postes élus. Leur voix, leur visibilité, leur participation et leur représentation aux postes électifs et de nomination restent très faibles par rapport aux hommes. Les femmes en Sierra Leone ont toujours apporté des contributions vitales à l’économie et ont souvent joué un rôle important dans la subsistance de leurs familles.  

Les défis relatifs à un leadership des femmes en Sierra Léone sont nombreux :

  • Le manque d’indépendance économique
  • Un taux d’analphabétisme élevé et des coutumes et traditions bien ancrées.
  • Un manque de confiance pour briguer des postes publics

En Sierra Leone, où la violence sexuelle et sexiste n’est que trop fréquente, les jeunes femmes prennent l’initiative de transformer la vie des jeunes filles et des adolescentes en leaders et de leur faire comprendre leurs droits, leur valeur et leur potentiel de réussite. Diverses organisations ont vu le jour afin de promouvoir le leadership et l’autonomisation des filles, car les dirigeantes sierra-léonaises ont estimé qu’il n’y avait pas d’espace où les jeunes filles étaient formées pour devenir des dirigeantes qui, en fin de compte, feraient partie de la prochaine génération qui changerait leur communauté. Ces organisations encouragent et améliorent également les compétences des jeunes filles en matière de leadership afin qu’elles deviennent des agents efficaces de changement social dans leurs communautés.

Afficher en French FR English EN Portuguese PT