Indicateur 10 : Egalité Femme/Homme

Nominations aux postes de décision

La loi sur la parité a permis l’intégration des femmes dans de nombreuses sphères de décision, cependant malgré le cadre juridique favorable il existe encore de nombreuses barrières socioculturelles qui conditionnent la participation des femmes aux sphères de décision. L’exemple illustratif de ces obstacles est l’utilisation du temps, car les femmes manquent de temps pour participer à des activités qui leur permettent d’accéder facilement à des postes de décision

Lois et quotas

Le Cap-Vert a approuvé à l’unanimité la loi sur la Parité, obligeant ainsi tous les postes de décision de l’État, élus ou non, à avoir au moins 40 % de femmes. Le grand défi à venir est l’application de la loi, à cette fin une commission intersectorielle a été créée pour contrôler l’application de la loi sur la parité.

Discrimination positive

La loi sur la parité est un mécanisme de discrimination positive, cependant, la loi sur la VBG elle-même comporte plusieurs points qui exigent une discrimination positive pour les femmes. Malgré les mesures mentionnées, il est nécessaire de renforcer d’autres mesures de discrimination positive dans d’autres secteurs tels que la fiscalité, l’autonomisation économique, la lutte contre la pauvreté, etc.

Afficher en French FR English EN Portuguese PT